Trafic de corps humains

Vendredi dernier, en Russie, s'est ouvert le procès d'un médecin légiste. Le médecin est accusé d'avoir vendu 51 corps et 441 fragments de cerveaux humains à l'anatomiste allemand Gunther von Hagens, directeur de l'Institut de plastination de Heidelberg. Celui s'en servait pour réaliser des expositions avec des morceaux de corps humain, mais également pour l'enseignement



Pour sa défense, le professeur allemand dit avoir "pris livraison des corps parce qu'ils étaient accompagnés de documents affirmant que leur expédition s'était faite dans le respect des lois russes".



Visiblement ce cher professeur ne doit pas avoir toutes ses neurones pour croire que les lois russes autorisaient le trafic de corps humains. Peut-être a-t-il commencé à travailler avec des fragments de son propre cerveau, cela expliquerait l'affaire...
Publié le mercredi 23 avril 2003 à 10h23

Confirmez-vous la suppression ?