Rien ne sert de servir à boire...

En Côte d'Or, un automobiliste ivre (4 grammes d'alcool dans le sang) a causé la mort de trois personnes. Condamné à 18 mois de prison fermes, l'affaire malheureusement banale, aurait pu s'arrêter là. La justice en a décidé autrement et accuse le cafetier qui lui a servi les apéritifs de "complicité du délit de conduite sous l'empire d'un état alcoolique".

Certes le cafetier semblait savoir que l'automobiliste allait reprendre la route. Cependant pouvait il refuser de lui servir à boire ? Pouvait il prendre l'initiative de le remmener chez lui ou de lui appeler un taxi comme l'ont suggéré les juges ?

Si l'on considère les faits sous cet angle, de nombreux bars peuvent la clé sous la porte. Et l'on peut remettre en cause différents corps de métier : comme les garagistes qui vendent des voitures en mauvais état et provoquent indirectement des morts sur les routes. On devrait même revoir l'organisation de l'Etat en France : après tout si l'administration était moins compliquée et la société moins élitiste il y aurait moins de sans abris et moins de morts en hiver non ??
Publié le mercredi 9 avril 2003 à 10h43

Confirmez-vous la suppression ?