Les grévistes oubliés ?

Le gouvernement est en pleine ébullition : depuis que Jean-Pierre Raffarin a reproché aux socialistes de préférer par "leur parti à leur patrie", une véritable guerre des mots fait rage à l'Assemblée Nationale ! C'est à celui qui lancera la pique la plus acerbe sur le parti adversaire.

Du coup, les manifestations contre la réforme des retraites semblent devenues secondaires ! Heureusement les discussions sont toujours en cours, Mr Raffarin tente de faire comprendre aux grévistes le bien fondé de cette réforme :



"A ceux qui ont peur, je dis que cette réforme est une réforme de sécurité nationale"



Les projets de réforme des retraites et de décentralisation de l'éducation nationale vont être revus et "aménagés" afin d'être progressifs. Monsieur Fillon souligne notamment que ces projets sont "difficiles" et vont demander des "efforts"...

En parlant d'efforts, le gouvernement devrait penser à en faire. En commençant par oublier ses querelles de cour de récréation pour s'attaquer plus sérieusement aux problèmes sociaux.
Publié le vendredi 13 juin 2003 à 11h03

Confirmez-vous la suppression ?